Victime d'une agression: Que faire ?
Nul n’est à l’abri ! Il est toujours bon de savoir que faire dans ces délicats moments :
 
    * ARRETER  la rencontre

    * IDENTIFIER  dans la mesure du possible, précisément votre ou vos agresseurs (s).
 
    * REMPLIR  la feuille de match ainsi que la feuille annexe.
Il y a lieu de remplir ces deux feuilles correctement (pièces essentielles du dossier) le plus précisément possible :
- moment de l’agression (heure, lieu exact),
- nom de(s) l’agresseur(s) et moyens d’identification (numéro de maillot, qualité de la personne : dirigeant, entraîneur, spectateur…,
- circonstances de l’agression,
- mentionner en clair sur la feuille de match que les faits feront l’objet d’un rapport complémentaire.
 
    * RECUEILLIR  si possible les coordonnées de témoins (assistants, délégués, membres du club adverses, etc…). 
                               
    * QUITTER  le stade en possession de la feuille de match et de la licence de l’agresseur si celui-ci est licencié. Fais-toi raccompagner, en faisant si nécessaire, appel aux forces de l’ordre.

    * AVERTIR  le correspondant de ta SD UNAF (Délégué Juridique ou Président), voir les coordonnées ci-dessous :
- Il te réconfortera (soutien moral très important dans ces moments difficiles),
- Il t’indiquera la marche à suivre pour ton dossier (rapidité pour l’enregistrement).
 

SR  UNAF Aquitaine

Délégué Juridique

Jean Yves SEINCE

06.81.25.77.32

Président

Bruno FAYE

06.07.30.77.71

SD Bordeaux

Délégué Juridique

Patrick Demoulin

06.64.68.95.09

Président

Lionel VIGUES

06.7037.50.00

SD Dordogne

Délégué Juridique et Président

Patrick BUFFIERE

06.72.53.50.35

SD Gironde Atlantique

Délégué Juridique et Président

Thierry MOLLET

06.16.12.30.89

SD Gironde Est

Délégué Juridique

Jean Yves SEINCE

06.81.25.77.32

Président

Richard LABORIE

06.75.12.57.80

SD Sauternais Graves

Délégué Juridique

Alain OSTINET

06.08.73.39.67

Président

Didier RABOISSON

05.56.62.47.36

 

 
    * CONSULTER  un médecin qui indiquera la gravité de tes lésions sur un certificat médical et  qui te prescrira, le cas échant, un arrêt de travail, de scolarité, et (ou) une interruption  de pratique sportive.

    * PRENDRE des photos (en couleur si possible), si tes blessures sont apparentes, que tu joindras à ton dossier.
 
    * PORTER  plainte :
- au commissariat ou à la gendarmerie de la ville où a eu lieu la rencontre, ou à celle de ton domicile, ou de ton lieu de travail. Tu n’es pas obligé de porter plainte le jour même.
- solliciter un récépissé de dépôt de plainte ou le numéro de procès verbal. Le commissariat ou la gendarmerie sont tenus de t’en fournir un.
- lors du dépôt de plainte, préciser que la plainte est déposée pour ‘‘ violences  volontaires sur personnes délégataire d’une mission de service public ’’ (article 222-13 alinéa 1-4 du code pénal) et que tu te constitues ‘‘partie civile’’. Il s’agit d’une circonstance aggravante pour ton agresseur. De plus, c’est le tribunal correctionnel qui sera compétent et non le tribunal de police.   
Attention il peut t’être demandé d’aller consulter un médecin légiste en fonction du lieu où tu déposes plainte (dans les villes dotées d’un tel service). Vas- y, c’est obligatoire dans ce cas.
 
    * REDIGER  ton rapport d’arbitrage, et envoie-le à la commission de discipline compétente (penses à faire une copie pour ton dossier). Ne pas oublier d’en transmettre une copie à la CRA ou à la CDA suivant le niveau de la compétition. Conserves-en un double.

    * BESOIN d’un soutien psychologique par une structure d’aide aux victimes (
voir avec le Délégué Juridique de votre Section Départementale).
 
CONSEQUENCES SUR LE PLAN SPORTIF
Après instruction, ton affaire sera examinée par la commission de discipline (ou disciplinaire en fonction de la gravité des faits), qui prononcera à l’encontre de ton agresseur une sanction sportive, en conformité avec le barème prévu par le code disciplinaire.
- Tu dois répondre (ou t’excuser par écrit en cas d’empêchement) à toute convocation des instances sportives.
- Tu peux (si tu le souhaites) et nous t’y incitons te faire assister par toute personne de ton choix (le correspondant UNAF par exemple). Ne pas hésiter à nous contacter dès que tu recevras la convocation à la commission de discipline.
- Si tu décides de te faire accompagner, nous te conseillons de le signaler préalablement à la commission de discipline.      
                           
CONSEQUENCES SUR LE PLAN JURIDIQUE
Si tu es adhérent à l’UNAF et que tu es à jour de ta cotisation (adhésion obligatoire avant la date de l’agression), ton dossier, après examen, sera pris en charge par l’Union Nationale des Arbitres de Football.
 Les représentants locaux UNAF resteront proches de toi, à condition, évidemment, que tu restes adhérent à l’UNAF jusqu’au terme de la procédure.
- La constitution du dossier destiné à l’UNAF et à l’avocat chargé de ta défense se fera en liaison avec le délégué juridique départemental. Il t’indiquera les pièces nécessaires à la constitution du dossier.